Plus de pantoufles de vair

 

Parlons peu, parlons minimalisme. Et parlons de quelque chose qui pour chacune d’entre nous qui entrons en minimalisme, deviens un vrai calvaire pour les unes et un soulagement pour d’autres… Les chaussures!

Lorsque l’on devient minimaliste, on range, on trie, et on fait la razzia dans la garde-robe. Et pour moi, dans le bas de ma garde-robe, il y a mon étagère à chaussures. Là, oui, je vais faire hurler les aficionados des chaussures en tout gente et les dictas de la mode. Mais j’ai fait du tri dans mes chaussures. En commençant par mes chaussures à talons… Oui, j’ai vendu et fait partir toutes mes chaussures à talons ou presque (ne reste que ma paire de Mustang à talons hauts que je venais d’acheter lorsque mes soucis de genoux sont apparus).

« Retour dans le passé »: il y a presque 3 ans, mon genou gauche me lâchait définitivement et m’obligeait à changer de travail (d’infirmière à enseignante), à repenser ma mobilité et du coup, à dire adieu à certains types de chaussures. Depuis, je n’ai plus le droit de mettre des talons de plus d’un ou deux centimètres… Autant dire que je n’avais déjà plus beaucoup de choix avec une pointure 41 et que maintenant c’est plutôt le choix de la paire qui me déplaît le moins.

Minimalisme donc. Afin d’être parée à toutes éventualités de sorties, je n’ai conservé sur mon étagère à chaussures que les indispensables:

  • 1 paire de bottines que je met tous les jours
  • 1 paire de tongs que j’utilise comme pantoufle
  • 1 paire de Geta (sandales japonaises que je mets rarement)
  • 1 paire de basket
  • 1 paire de petites baskets basses (pour mon ménage et quand je bouge dans la maison, parce que les tongs ça glisse et que ça tiens pas les pieds donc c’est pas bon pour le dos et que c’est pas bon non plus pour les genoux et que cette phrase est bien trop longue mais je trouvais ça drôle )
  • 1 paire de sandales pour l’été
  • 2 paires d’escarpins: une noire et une beige (la beige étant celle de mon mariage).
  • Ma paire de Mustangs à talons hauts.
  • 1 paire de bottes de pluie pour travailler au jardin.

 

Et c’est tout. Oui, oui. Et ça me rend heureuse et fière. J’ai une toute petite étagère à chaussures où tout tient dessus juste en dessus de mes vêtements et qui se marie avec l’ensemble de ma garde-robe. Et mis à part ma paire de Mustangs (que je pense vendre prochainement), je les utilise toutes. Ah oui, j’oublie ma paire de baskets blanches que j’utilise pour jouer les tortionnaires en visite de stage de mes élèves aide-soignantes.

 

On sera d’accord pour dire que ce fut très facile à faire pour moi qui n’ait jamais eu de grandes histoires d’amour avec les chaussures et l’électrochoc de mon genou m’a permis d’avancer vers le minimalisme. Le but, encore une fois, est de garder les choses que vous utilisez et qui vous plaisent et vous procurent du bonheur et pas de garder parce « au cas où ».  Il n’y a pas de nombres de paires idéales à conserver. Tout dépend de votre garde-robe, de votre activité professionnelle et de loisir et de votre relation avec les chaussures. C’est peut-être justement l’occasion de prendre du recul sur certains aspects de votre vie que vous avez envie de changer ou de mettre en avant.

 

Je vous souhaite une excellente semaine et retrouvez-moi régulièrement en semaine sur Instagram et Facebook.  Aimez, commentez et partagez mes articles et publications. Et surtout, n’oubliez pas, Prenez soin de vous et de notre belle planète.

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 thoughts on “Plus de pantoufles de vair

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *