Et si Père Noël gâtait les adultes?

Et si Père Noël gâtait les adultes?

Et si Père Noël gâtait les adultes? Mais oui, passé un certain âge et même un âge certain pour d’autres, le Père Noël nous oublie complètement.

Cette année, malgré nos difficultés diverses, Papa Ours voulait que Noël soit magique pour nos Oursons. Nous avons décoré la maison avec des guirlandes de lumière, nous avons fait un beau sapin à effigie de Dark Vador et le Père Noël ramènera demain matin une lourde brassée de cadeaux pour nos Oursons impatients (je remercie déjà la famille et les amis proches pour leurs nombreux présents pour nos enfants).

Mais nous, qu’allons nous trouver au pied du sapin? Hé bien je vous le dis en mille… des emballages cadeaux, des rubans, des petites pièces en plastiques pour bien faire tenir les jouets dans leur boite et bien sur d’innombrables boites et emballages en carton! Ouais! Youpi! trop fort!

Alors moi, je décide aussi de faire en dernière minute une liste au Père Noël. Parce que moi aussi j’ai été sage cette année et que mes efforts devraient être récompensés.

« Cher Papa Noël, 

je ne sais pas si tu te rappelles de moi. J’étais une petite fille espiègle, bavarde et souriante. J’aimais l’école mais pas les maths, j’y ai découvert l’écriture et le besoin de beaucoup travailler pour atteindre les buts que je m’étais fixé. Bien souvent, j’étais naïve et je n’avais pas beaucoup d’amies mais qui en a vraiment besoin quand notre imagination fait le reste. 

Je suis restée durant très longtemps dans un monde de bisounours. Je ne me souviens pas avoir cessé de croire en toi. 

Et puis, j’ai grandi, et tu n’es plus venu me gâter de tes merveilleux cadeaux. Le monde autour de moi à changer. J’avais encore moins d’amis, mais ma magie est restée la même, bien qu’elle ne soit pas acceptée partout à moins de passer pour une folle ou une alien.

Je suis « presque » devenue adulte. J’ai rencontré un homme merveilleux (et quelque part, la petite fille en moi savait que c’était le plus de tes cadeaux). Puis vint le jour, où tu es revenue chez moi pour mes enfants. La magie était de nouveau permise grâce à ses petits monstres pleins de tendresse et de joie de vivre. Nous les avons gâtée avec ton aide.

Et aujourd’hui, même si je ne demande rien, j’ai besoin de croire en toi et en ta magie à cette veille de Noël. Si j’avais été vénale et intéressée, je t’aurais fait une longue liste de pleins de choses que j’aimerais avoir: une grande licorne en peluche, une belle édition illustrée du Hobbit de Tolkien, quelques robes rétro vintage, la baguette de Luna Lovegood, un Funko Pop de Groot dansant dans son pot, un chèque cadeau pour financer de nouveaux tatouages, … Mais ce n’est pas moi et la seule chose (enfin deux mais pas sûre que la première soit réalisable même pour toi) que je voudrais te demander c’est de nouveaux genoux fonctionnels et surtout un travail adaptée à ma situation et qui me permette d’être qui je suis, une infirmière artiste et écolo en pièces détachées. 

Je te remercie pour ton temps, Papa Noël, et te souhaite pleins de courage pour cette longue nuit. 

Très affectueusement, Rudégonde.

P.S. si tu as besoin d’une secrétaire pour ton courrier et y répondre, je suis sûre que le Pôle Nord a beaucoup de charme malgré le froid et que je m’y plairais. 

P.S2. si tu peux veiller sur Papa Ours et l’aider à obtenir son diplôme, il te ferait un super site web pour les enfants qui souhaitent t’envoyer des mails. »

 

Ça va, non? Ça reste raisonnable. Je croise les doigts, peut-être que le Père Noël lit mon humble blog. Je termine en vous souhaitant  de très joyeuses fêtes de fin d’année pleins de joie, d’amour et de partage. 

Pleins de gros bisous les petits loups.  

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *