Et une garde-robe au régime, une!

Et une garde-robe au régime, une!

 

 

Cet été, ce n’est pas moi ni Papa Ours qui avons été mis à la diète… Mais bien notre garde-robe ainsi que celle des Oursons.

Pourquoi une diète vestimentaire? Pour continuer notre quête vers une vie plus simple et plus minimaliste.

Afin de rester cohérent avec notre ligne de vie, nous ne pouvions pas garder des armoires pleines à craquer de vêtements. Pour exemple, les 16 pantalons taille 10 dans l’armoire de Petit d’homme… Mais aussi, pour profiter des vêtements qu’on aime. Parce que entendre les Oursons me dirent le matin en les préparant:  » j’en ai marre de ce t-shirt, je l’aime pas » ou  » j’aime pas cet couleur « , ça va un temps. Et de même pour moi, qui m’obligeait certains jours à mettre des vêtements dont je n’étais pas particulièrement fan mais que je mettais tout de même, parce que « flûte, j’ai payé pour l’avoir, faut le mettre de temps en temps, quand même ». A un moment, ça devient pénible et le pénible, dans la famille Ours, on n’en veut plus.

Mais comment s’y prendre pour minimaliser la taille de nos garde-robes. Tout d’abord, en effectuant la liste des choses essentielles à avoir et cela selon notre climat et les activités de chacun. Si vos gamins sont des baroudeurs de jardin, prévoyez des vieux pantalons. Si vous sortez régulièrement en soirée, prévoyez plusieurs robes plus chics. Nous concernant, nous avons une petite vie très tranquille et nos garde-robes n’ont pas besoin d’être énorme.

Pour démarrer, j’ai attaqué, violemment, la garde-robe de Papa Ours. Bon, pas trop violemment, on va quand même pas tout casser pour y arriver. Heureusement, il est déjà très minimaliste dans l’âme et il ne possède pas énormément de vêtements. En tout et pour tout, il a:

  • 3 bermudas
  • 5 pantalons
  • 1 chemise à manches courtes
  • 5 chemises à manches longues (dont celle de notre mariage et 2 qu’il garde par affection mais qu’il ne mets jamais)
  • une dizaine de polos à manches courtes

Concernant ses pulls, c’est là que je dois batailler. Il les aime tous et ne veut pas s’en séparer. Donc les 13 pulls font une tournante.

Pour les Oursons, j’ai établi une liste « capsule » de tout ce que doit contenir la garde-robe de chacun de mes garçons. Alors qui dit garçon, dit liste restreinte… C’est dans des moments pareils que je me demande ce que doit être le casse-tête que d’avoir une fille. Et que je suis heureuse de ma tribu telle qu’elle est.

J’ai donc établi cette liste et j’ai procédé au tri. Tout d’abord vider chacune des armoires. Tout étaler sur mon lit et retrousser mes manches. Et puis, par catégories, j’ai compté le nombre de vêtements qu’ils avaient et si tout était encore à leur taille (la rentrée approchant, c’était l’occasion idéale). Si le nombre tombait juste, je gardais la pile telle quelle. En cas de sous nombre, je notais ce qu’il fallait racheter (d’occasion si possible). Sinon, je demandais un coup de main de l’Ourson concerné en éliminant les choses qui lui plaisait moins et en gardant ce qu’il aime porter. Et ainsi de suite pour chaque catégorie.

Ainsi, j’ai uniquement ce dont ils ont réellement besoin. Et je leur ai fait comprendre qu’ils devaient faire attention à leurs affaires (je pense surtout aux bonnet, gants et écharpes qui sont régulièrement kidnappé par des elfes de maison en quête de liberté).

Quant à ma garde-robe, j’ai tout d’abord utilisé la méthode KonMari (dont je vous parlerai dans un prochain article) et puis je l’ai adapté à la chromothérapie en gardant une pièce de chaque couleur (pour les tops, les gilets, les robes et les collants).

Et comme les photos sont plus parlantes que les mots, voici mon tout petit dressing en images:

 

 

 

 

Tout est plus clair, tout est plus facile à trouver et oh miracle, tout tient dans ma garde-robe, été et hiver. Certains diront peut-être que l’on se lasse vite de remettre toujours les mêmes choses. Mais lorsque ce sont uniquement des choses que l’on aime, ce n’est pas un problème. J’aime ma garde-robe ainsi. Elle est lumineuse et agréable, j’y retrouve très vite ce dont j’ai besoin et je me sens bien chaque jour en portant ce que j’aime.

Et concernant les lessives, je me suis fixé un planning de lessives sur la semaine et il ne nous manque jamais rien (je vous le dévoilerai dans un prochain article).

Enfin, les pièces trop petites ou dont nous n’avions plus l’utilité ont pris la direction d’associations ou d’amies chez qui ça peut faire plaisir.

 

Sur ce, mes p’tits loups, je vous souhaite une excellente rentrée et vous dit à la semaine prochaine pour un nouvel article. Continuez à me suivre sur les réseaux sociaux, j’y poste régulièrement des petites astuces et des découvertes. Je vous dévoilerai aussi prochainement le gros projet sur lequel je travaille depuis quelques mois et qui devrait se concrétiser d’ici quelques semaines.

A très bientôt, bisous et prenez soin de vous et de la planète.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *